Au-delà des croyances limitantes.

Nous vivons dans un monde complexe, en perpétuel mouvement. Nous allons toujours plus vite, nous voyons toujours plus grand, nous souhaitons toujours plus, toujours "mieux".

Au sein de ce monde impermanent, la qualité de notre vie dépend de notre aptitude à réagir à toutes les situations déstabilisantes que nous rencontrons au quotidien. Ces aptitudes nous les construisons depuis la petite enfance.

Au fil des années, certaines expériences nous blessent et nous nous forgeons instinctivement une carapace dans le but de nous protéger des souffrances. Ces épreuves nous conduisent inconsciemment à développer des croyances limitantes qui nous enferment et nous empêchent de réaliser notre vraie nature.

Nous devenons adultes et cheminons alors au fil des années de vie, dans un monde où nous passons la plupart de notre temps dans une quête effrénée du bonheur. Nous pensons souvent le trouver à l’extérieur de nous, à travers notre famille, un conjoint, des enfants, dans un travail, grâce à nos relations sociales voire dans des biens matériels, une plus grosse voiture ou un téléphone tout neuf...

Pour cela, nous sommes même parfois prêts à nous renier ou à détruite notre précieuse humanité.

Rêvant d'une vie sans souffrance, la quête de la toute puissance et de l'immortalité nous guette au passage afin d'oublier un temps notre condition humaine.

Pourtant, nous sommes bel et bien des êtres humains, mortels certes, mais surtout éternels apprenants, dotés d'un corps aux capacités immenses et incroyables et d'un esprit aux capacités infinies...

Dans notre vie, qui nous est offerte ici, nous sommes les seuls maîtres à bord de notre corps, de nos pensées, de nos émotions, de nos réactions. Chaque jour, nous fabriquons notre réalité.


Si nous avons le pouvoir de nous limiter, nous détenons aussi celui de nous libérer. Lorsque nous nous sentons dans l'impasse, changer de perspective et se regarder de l’intérieur permet alors souvent d’ouvrir les portes vers plus de joie et d’épanouissement. Bien sûr l'apprentissage peut être long et difficile, il demande du courage. Mais comme le dit le proverbe, ce n'est pas tant l'objectif qui est important mais bien le chemin. Regarder en face nos croyances afin de les mettre à nu, nous permet souvent de les déconstruire et de sortir de ces schémas limitants et récurrents dans lesquels nous nous enfermons.

Libérés de nos freins, nous nous sentons alors plus légers et laissons ainsi enfin la place à plus de vie en nous et autour de nous.




51 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout