Les yeux vers le ciel, la tête dans les nuages, les pensées passent et s'effacent.

Nombre d'entre nous se perdent souvent dans les ruminations... Les pensées négatives s’enchaînent et se déchaînent dans notre tête (surtout la nuit) nous conduisant parfois à rêver d'une commande qui nous permettrait de mettre notre cerveau sur "pause". Dans ces moments, nos pensées défilent de manière automatique et nous ressassons une colère, une peur ou nous anticipons sur une vision négative de l'avenir. En réalité, plus de la moitié de la population serait victime de ruminations. Alors comment arrêter le petit vélo qui sans cesse tourne en rond dans notre tête?!

Voici un petit exercice simple:

*Prenez un instant pour vous et comme lorsque vous étiez enfant, allongez-vous sur le sol si vous le pouvez ou, si ce n'est pas possible, asseyez-vous alors confortablement dehors dans votre transat ou votre fauteuil.

*Lorsque vous êtes bien installé, levez à présent vos yeux ouverts vers le ciel.

*Puis effectuez 3 cycles de respiration en inspirant par le nez, en bloquant 2 secondes votre respiration, puis en soufflant doucement par la bouche comme si vous souffliez dans une paille.

*Une fois que vous sentez le calme se diffuser progressivement en vous, concentrez maintenant votre regard sur les nuages qui défilent dans le ciel comme des chevaux de bois sur un manège.

*Observez-les attentivement, attardez-vous sur leur taille, leur forme, leur couleur.

*Puis constatez comme ils se déforment, se délitent au gré du vent qui les pousse et les sculpte.

*Observez-les sans vous y attacher, avec bienveillance, voyez les simplement se former, se déformer, puis se dissoudre.

*Fermez à présent les yeux et centrez-vous sur votre respiration.

*Puis, traitez maintenant vos pensées parasites comme si elles étaient des nuages. Observez-les d'un œil extérieur avec distance et détachement, elles sont identiques à ces nuages qui se forment, se déforment, passent puis s'évanouissent laissant à nouveau la place au soleil et au ciel bleu.

*Vous pouvez même, si cela vous amuse, donner à ces ruminations la forme ou l'apparence d'un animal, comme aiment à faire les enfants regardant les nuages. Cet animal caractérisant telle ou telle pensée obsédante, imaginez-la progressivement se transformer en un autre animal peut être moins féroce ou inamical pour finalement disparaître au loin toute petite, inoffensive et invisible.

*Remarquez comme en cet instant vous vous vous sentez bien, léger et présent à vous même.

*Prenez enfin une grande inspiration par le nez puis soufflez doucement par la bouche comme pour ancrer cette sérénité dans votre tête.

*Puis doucement, rouvrez les yeux et appréciez le grand bleu de votre ciel intérieur!









31 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout